Avant de vous lancer dans le monde de l’entrepreneuriat, il est judicieux que vous ayez un projet solide. Mais comment faire pour identifier le potentiel de votre idée ? De votre environnement personnel en passant par votre marché et votre activité en particulier, découvrez la marche à suivre grâce à nos conseils.

Commençons par vous, le porteur de projet. Vous êtes la base même de l’entreprise, et supportez les fondations de votre idée. C’est pourquoi, vous vous devez d’avoir un environnement personnel solide pour affronter au mieux les difficultés qui vous attendent. Le soutien de vos proches sera primordial sur le chemin de l’entrepreneuriat. Cependant, en tant que porteur vous devrez vous assurer que vos finances vous permettent de vivre sur vos économies durant une durée plus ou moins longue selon la réussite du projet. 

Le second point repose sur la légitimité de votre équipe. Est-il possible de construire un bâtiment sans architecte ? Pour s’assurer que l’idée est en adéquation avec vous, il faut aussi savoir si vous disposez de toutes les compétences nécessaires. En effet, il est très périlleux de vous aventurer dans un projet sans être certain de pouvoir le mener à bien. Mieux vaut s’entourer d’une équipe ou vous former pour éviter de se confronter à ce type de problème. 

Il existe différents profils d’entrepreneurs, quel est le vôtre ? Voulez-vous monter votre business dans l’objectif d’avoir un complément de revenu, comptez-vous vous investir à plein temps, voulez-vous embaucher et faire grandir votre entreprise ? D’un autre côté, êtes-vous entouré par des organismes de l’entrepreneuriat ? Avez-vous un réseau solide ? 

Les trois conseils à suivre : 

  1. L’entourage est un soutien primordial pour un entrepreneur. Le parcours du succès est semé d’embuches et mieux vaut ne pas baisser les bras dès les premières difficultés. 
  2. Faites le point sur vos compétences mais aussi et surtout sur vos faiblesses. Il existe toujours une solution : entourez-vous d’experts ou formez-vous ! 
  3. Pour gagner en efficacité, faites-vous aider par une structure d’accompagnement comme Rimbaud’Tech par exemple. Rejoignez les réseaux d’entrepreneurs, ouvrez-vous aux autres et prenez leurs conseils avisés. 

Vous êtes convaincu d’être un porteur de projet solide détenant un environnement personnel suffisamment solide pour vous lancer ? Alors il est temps de vous intéresser à votre marché ! 

Avant de faire quoi que ce soit, il faut partir des vrais besoins de votre cible. Pour cela, réalisez des enquêtes de terrain. Commencez par une enquête quantitative, qui vous permettra de connaitre les tendances du marché, et continuez avec une enquête qualitative qui vous révèlera les véritables problématiques que rencontrent vos potentiels futurs clients. Ainsi, faites le bilan des données que vous aurez récoltées pour valider ou invalider le besoin réel.

Les solutions existantes peuvent être un véritable obstacle pour votre business. Votre idée est-elle viable ? Demandez-vous comment les clients qui ont un problème similaire à celui que vous cherchez à résoudre font pour le régler. Existe-t-il déjà des solutions à ma problématique ? La résolvent-elles totalement ? Partiellement ? Pour le savoir, réalisez une étude de désidérabilité. 

Suivant les marchés, il est plus ou moins aisé de se faire connaitre. Interrogez-vous sur le vôtre. Mon marché connait-il une forte concurrence ? Y-a t-il de la place pour exister ? Est-ce un marché qui stagne ? À forte croissance ? Une étude de marché vous aidera à vous faire une idée de ce qui vous attend et aux stratégies envisageables pour votre business. 

Les quatre conseils à suivre : 

  1. Éviter de se dire que si toute sa famille valide le projet c’est que votre idée est géniale. 
  2. N’anticipez pas les besoins de votre cible, allez l’interroger.
  3. Ne tombez pas amoureux de votre idée en pensant que vous êtes indispensable. 
  4. Avant tout, retenez qu’il faut confirmer le potentiel de votre projet et écarter les risques. 

Ça y est, vous avez réuni tous les éléments qui vous confirme que votre idée est la bonne, alors entrons dans le vif du sujet ! 

Définissez les tenants et aboutissants de votre projet. De quoi avez-vous besoin ? À quoi servira mon idée ? Pour faire simple, créez votre premier cahier des charges. Afin d’éliminer encore quelques risques, demandez-vous comment vous pourriez résumer en une seule phrase ce qui vous différencie de vos concurrents. Vous voulez des exemples ? La proposition de valeur d’Uber Eats est la suivante : « Si vous avez un petit creux, vous êtes au bon endroit » ; AirBnb utilise cependant : « Vous ne savez pas où partir ? Parfait ! » 

S’il devait exister une seule question à se poser pour un futur entrepreneur, ce serait la suivante : « qu’est-ce qui me différencie vraiment des autres ? ». Ne vous dites jamais que votre idée est plus forte que les autres, soyez réaliste et répondez à cette question. 

Cette période de réflexion autour du projet est l’occasion parfaite pour réaliser de premiers tests ! Réalisez un minimum viable product (ou MVP) pour vous assurer que vous êtes sur la bonne voie. Cet outil est une première version de votre produit mais avec un minimum de fonctionnalités. Contentez-vous d’y ajouter LA ou LES fonctionnalités principales qui répondent aux besoins mis en exergue par vos enquêtes de terrain. Cela vous permettra de tester votre idée tout en dépensant le moins d’argent possible tout en faisant quelques ajustements par la suite. Cette étape aboutira par une étude de faisabilité. 

Les trois conseils à suivre :

  1. Ne dépensez pas trop d’argent tant que le MVP n’a pas été testé. 
  2. Proposez votre MVP avec les fonctionnalités les plus claires et essentielles possibles, validées préalablement par l’étude de terrain. 
  3. N’hésitez pas à créer une landing page pour récolter les premières informations sur vos potentiels futurs clients !

Vous l’aurez compris, lancer son projet n’est pas de tout repos, mais grâce à nos conseils, vous éviterez quelques déconvenues. Pour résumer, dites-vous que votre environnement personnel sera la clé de votre détermination et par conséquent, de votre réussite. Le réseau et les compétences joueront en votre faveur dans la construction de votre business, assurez-vous d’être légitime dans votre domaine d’action. Une fois que vous serez entouré de tous les côtés, observez attentivement votre marché et enquêtez sur les problématiques auxquelles vous pouvez répondre. Ne partez jamais de suppositions, ancrez-vous dans le réel ! La phase test que vous entreprendrez ensuite vous permettra de confirmer votre position et de faire quelques ajustements  sur votre projet. Si vous avez besoin d’aide pour réaliser une de ces étapes ou que voulez plus de conseils pour développer votre business, contactez-nous

Visionne notre webinar sur le sujet

JE REGARDE